L'économie - l'économie du patrimoine en Finistère


Le patrimoine est, pour une commune, le symbole de son identité. Cette richesse culturelle a souvent des conséquence économiques. Elle peut engendrer des recettes et des activités. Mais il y a aussi des coûts d'exploitation, d'entretien, et des investissements pour la mise en valeur.

Cet héritage constitue un atout pour le finistère, il favorise son développement économique.


Un service de HB - Henriot
Un service de HB - Henriot

Puisque notre département a un patrimoine très riche, il est l'un des plus visités de France. Il attire nombre de touristes. Cet afflux requiert la création d'emplois directs pour enca drer, accueillir, renseigner ces excursionnistes (guide conférencier, animateur, accompagnateur...). Ces nouveaux débouchés permettent parfois d'enrayer quelque peu l'exode rural dont souffrent les communes reculées. Cette reconversion, cette nouvelle perspective économique peut aussi engendrer des emplois indirects. Le passage et la consommation des touristes constituent un apport monétaire non négligeable. L'entretien, la restauration créent un marché pour les entreprises locales de gros œuvre et de finition.

De plus, l'exploitation du patrimoine améliore l'image de marque de notre département auprès de l'opinion publique (par des spectacles, des animations, des brochures,...). La qualité de la vie et de l'environnement attire des investissements nouveaux qui ne sont plus liés à des facteurs de production déterminés, tels que l'électronique, le télétravail, les tractations via Internet...

Cependant, la mise en valeur de cet héritage culturel a un coût relativement élevé.

Le montant de l'investissement initial est souvent important (réaménagement, création de locaux d'accueil, restauration de monuments, d'œuvre d'art,...). Pour les sites du type "écomusée", les coûts d'entretien et de fonctionnement (y compris la masse salariale) sont souvent plus élevés que les recettes induites. Une prise en charge par l'État et les collectivités locales est rendue nécessaire. Elle se traduit par l'attribution de subventions. Il en résulte parfois une augmentation des impôts locaux. Le statut de ces organismes est fréquemment mixte.

L'enclos de Guimiliau
L'enclos de Guimiliau

De plus, des contraintes supplémentaires d'urbanisme s'appliquent autour des monuments classés. Ces réglementations très fortes tendent à protéger le patrimoine. Son exploitation économique a donc des limites.

La richesse culturelle du patrimoine en Finistère permet sa sauvegarde, mais aussi le maintien, sinon le développement d'une vie économique locale.







page précédente  index  page suivante

Copyright©Lycée Brizeux, juin 1999