INTERIEUR

Héliosphère

Ma vie comme espérance
Mon âme comme liberté
Ma conscience comme limite

Tant que règne mon espoir
La réflexion ennuyeuse
De mon malheureux corps miroir
Montre une image trompeuse.

Sans que je puisse y échapper
Il m'emporte dans ses rêves
Désirés, voeux de liberté
Permettant une douce trêve.

Malheureusement détruite
Par l'insupportable fuite
De mon pauvre monde réel
Dans cette vie si belle.


Sylvain Descazot