Carlos Nunez, mardi soir à l'Amphithéatre
Le virtuose de la gaïta en symbiose avec Quimper

Carlos Nuñez (l'extrait musical)
Carlos Nuñez (l'interview)

   
 

Homme de Galicie, virtuose de la flûte et de la gaïta, la cornemuse de son pays,
Carlos Nunez est en parfaite symbiose avec Quimper et son festival de Cornouaille où il a joué pour la première fois à l'âge de 13 
ans. Après y avoir enflammé le public en 1998, il revient pour la deuxième année consécutive avec un programme ambitieux.

Carlos Nunez va, avec ses invités, présenter pour la première fois en live, l'intégral de son dernier CD : "Les Amours Libres". Deux années auront été nécessaires pour enregistrer cet album, au fil de rencontres musicales dans dix pays différents. Il y fait se rencontrer avec délice les musiques celtiques et le flamenco, les musiques du nord et celles du sud avec la complicité de musiciens comme le virtuose Carles Benavent, bassiste de Paco de Lucia, ou le guitariste flamenco Luis Rubisco.

Il retrouve aussi avec bonheur le Bagad Kemper avec lequel il avait joué dans l'Héritage des celtes. Un bagad au sommet de son art dont la potentialité technique et l'énergie dégagée ne cessent de l'étonner. Quand on connaît la virtuosité et l'énergie de Carlos Nunez,
on sait que le concert de mardi soir sera créatif et intense.

Jean-Marc Sochard.

         

 
Le groupe corse, lundi soir à l'Amphithéatre
I Muvrini : puissance et sérénité corse

 


I Muvrini
(l'interview)

I Muvrini (la suite de l'interview)


   
 

I Muvrini est un groupe de musiciens et de chanteurs renforcé, à l'occasion du festival par l'envoûtante chanteuse gitane Joséphina. Le groupe corse nous chante dans sa langue
la foi en la force de l'identité culturelle de leur pays. Un tiers de morceaux traditionnels et deux tiers de créations leur permettent d'affirmer, sans violence, que leur musique est d'aujourd'hui. Tout un peuple peut à nouveau entendre, avec fierté cette musique qui a cessé d'être le symbole d'une Corse arriérée. Il n'y a pas pour I Muvrini une musique d'hier et une musique d'aujourd'hui. Il y a une musique, fruit de l'expérience
de la vie et des sentiments des musiciens.


       
Jean-Marc Sochard.


 
Neno Koytchev, lundi soir au cabaret
Emotion et virtuosité de l'accordéon bulgare

 


   
Un des plus grands noms de l'accordéon bulgare, Neno Koytchev, est à Quimper avec le clarinettiste Tincho Petrov Dinkov, son complice du groupe Krashnohoro. Après avoir parcouru pendant trois jours des routes infernales... par amitié avec le festival. Virtuose de l'accordéon chromatique piano, il impressionne par son dynamisme et l'émotion qu'il dégage. Virtuose, autant à l'aise dans l'interprétation de grandes pièces classiques, que dans la musique populaire, il offrira à Quimper un concert de musiques traditionnelles bulgares et bretonnes agrémentées de "surprises". Bien décidé à nous donner toute la musique qu'il a dans le cœur et... dans les doigts.

Jean-Marc Sochard.










Copyright Technopole Quimper Cornouaille France-Ouest 1999