retour sommaire petit titre

 

Yann-Fañch Perroches, l'accordéon, la contrebasse et les percussions

Jeudi, au théâtre de Cornouaille, le trio Yann-Fañch Perroches a joué des mélodies bretonnes, une marche des îles Shetland et des compositions.Le musicien de Skolvan a déroulé son accordéon diatonique pour des gavottes Pourlet ou des marches du pays de Redon, tandis que la contrebasse de Gildas Boclé, un Breton qui vient du jazz, remplaçait le violoncelle de Thierry Moreau.Entre les mains du percussionniste Dominique Molard, des sonorités inédites s'échappaient des tablas indiens, derbouka de Syrie, caisse claire écossaise et caixixi brésilien. Dans l'ambiance colorée des clochettes, des hautes tonalités des percussions et de la contrebasse, l'accordéon s'introduisait doucement pour mener la danse.

S'inspirant de la technique du tabla, les doigts du percussionniste rivalisaient de dextérité avec ceux de Yann-Fañch Perroches : "Quand il fait des trilles sur l'accordéon, je fais la même chose, ou j'anticipe par rapport à ses ornementations", expliquait Dominique Molard. Une centaine de personnes seulement ont assisté au concert, les amateurs d'accordéon ayant été vraisemblablement séduit, à la même heure, par le spectacle Bretagne-Argentine. Et le ciel enfin éclairci promettait pour la soirée un beau concert en plein air pour les 20 ans de Keltia.
Yann-Fañch Perroches, au sein du groupe Skolvan, a également participé à la grande fête, en fin de soirée.
Sur le serveur Web de l'accordéoniste, des informations sont proposées sur le célèbre groupe de musique traditionnelle.

 

gauche
Lundi  
Mardi  
Mercredi  
Jeudi
 Vendredi
 Samedi
Dimanche
droite

long menu de navigation Les reportages en direct Sommaire Programme Les expositions Renseignements
 
Copyright © 1998, Réalisation : Ouest-France, Bagadoo