Que des morceaux de bravoure, cette création qui fera date et devrait déboucher sur un enrégistrement. Comme cette complainte de Yann-Fanch Kemener, soutenue par la contrebasse de Gildas Boclé. Ou encore le duo du piston (bombarde de l'invention de Youenn Bihan) et de la trompette de Gaby. On n'oubliera pas de sitôt l'énergie chaude de la bombarde retenue par les percussions et le piano comme les rochers font chanter le torrent dompté.