mercredi 19 juillet

Un feu d'artifice électrico-celtique merzhinien à l'Evêché

Déchaînés ! Ils étaient déchainés, les 600 à 700 spectateurs venus en masse écouter Merzhin hier aux jardins de l'Evêché. Une quasi-hystérie collective, un raz de marée sonore, débutés par Skilf dans un semblant de tranquilité, puis reprises par les Pokès de Criée pour enfin se finir en apothéose avec les landernéens de Merzhin.

20h45, les premières notes de Skilf retentissent et déjà on se bouscule au portillon, car il y a file d'attente aux portes de l'Evêché. Les douarnenistes ont bien débuté la soirée en échauffant un public déjà nombreux et ne demandant qu'à bouger. Skilf a notamment servi aux spectateurs quimpérois quelques timides compositions au milieu de nombreuses reprises, que ce soit du répertoire traditionnel ("Déjà mal mariée"), ou en passe de le devenir ("Kan Bale An Arb").
Une technique de la reprise qui, finalement, n'est peut-être pas si anodine que cela : tous les groupes célèbres sont passés par là...

Ewen Cousin


Skilf a débuté la soirée en échauffant le public déjà nombreux.

Retour


Liens
- Liste de diffusion - Forum - Livre d'or - L'équipe - Contact