lundi 17 juillet

Soirée d'ouverture réussie à l'amphithéâtre

Un superbe soleil et un public nombreux ont réservé un accueil des plus chaleureux à Noa, la délicieuse et fougueuse israëlienne. Que ce soit en anglais, en yéménite, parfois en hébreux ou bien encore en français, l'artiste chante tour à tour son engagement pour la paix ou le secret de ses émotions contradictoires avec la même force, la même rage de vie.
Très à l'aise sur scène, tout au plaisir de danser ses chants, elle file avec grâce aux percussions, pour retrouver le devant de la scène avec ce petit instrument à vent duquel elle joue avec malice.
Ses expériences musicales avec Florent Pagny, Sting, Carlos Nunez, Stevie Wonder ou encore Santana lui ont permis de s'engager pour la paix, notamment lors du Peace Rally de Tel-Aviv en 1995 pendant lequel le premier Ministre Yitzrak Rabin a été assassiné. Noa a bien entendu interprété ses tubes, sans pour autant oublier les nouvelles compositions, qui explorent "les origines émotionnelles de la communication".
Sûr qu'elle ne manque pas de communication, Noa… A peine achevée sa prestation quimpéroise, cette brune envoûtante s'est envolée pour Amsterdam, où elle se produira en soirée.

 English version


extrait vidéo de Noa


Noa a su transmettre au public toute l'émotion de ses chansons.

Le public est demeuré plutôt "froid" une bonne partie de la soirée.

Avec force et conviction, la chanteuse yéménite n'hésite pas à dire ce qu'elle pense.

Les connaisseurs n'auront pas manqué de remarquer le jeu excellent de la bassiste.

Noa a changé plusieurs fois de vêtements au cours du spectacle.

Final en apothéose : le public, finalement, n'a pas ménagé ses applaudissements.

Retour


Liens
- Liste de diffusion - Forum - Livre d'or - L'équipe - Contact