LE PHARE D'ECKMÜHL


En 1890 les plans d'une nouvelle tour de 54,20 mètres sont établis. Le projet est approuvé le 25 mai 1892 mais des circonstances spéciales reportent la construction de ce phare:

le 7 octobre 1892 mourait à PARIS Madame Adèlaïde-Louise Davout d'Eckmühl, marquise de Blocqueville. Par son
testament du 2 février 1885 elle consacre la somme de 300.000 F. pour qu'un phare devant porter le nom de PHARE D'ECKMÜHL soit élevé sur un point dangereux des côtes bretonnes.

La commission constituée des parents ou anciens amis de la testatrice et des représentants de l'Etat choisit comme emplacement de ce phare, la Pointe de PENMARC'H. Situé 120 mètre à l'est du phare existant, il serait de forme carrée, d'une hauteur de 52,57 mètres jusqu'à la plate-forme de couronnement et son plan focal situé à 60 mètres au dessus du niveau des hautes mers.

Un nouveau projet de phare plus majestueux et utilisant des matériaux plus nobles est rapidement mis au point. Les travaux commencent en septembre 1893. L'inauguration initialement prévue en septembre 1895 n'a lieu qu'en octobre 1897.


Image cliquable (87 ko)

[Histoire]